Bailleurs

Le projet est cofinancé par l’Union Européenne

 

L’Université de technologie de Chypre
Coordinateur

L’Université de technologie de Chypre est une des trois universités d’État de l’île, qui met l’accent sur la recherche, à la fois au sein de l’établissement et en partenariat avec d’autres institutions à Chypre et à l’étranger. L’institut a obtenu des financements nationaux, de l’UE et internationaux importants afin de subventionner les activités de recherche de son personnel académique, notamment dans les centres et laboratoires spécialisés menant des études fondamentales et appliquées dans ses cinq facultés.

L’institut est fermement attaché aux principes de l’espace européen de la recherche (EER), dont les valeurs clés sont les suivantes :

  • véritable accès à l’information,
  • opportunités de recherche égales pour tous les membres du corps académique,
  • soutien efficace aux activités de recherche,
  • promotion de la compétitivité et de la qualité et soutien aux projets de recherche,
  • financement au démarrage pour les nouveaux membres des corps enseignant et académique, afin de mettre en place des infrastructures de recherche, en particulier des laboratoires.

Rendez-vous sur http://www.cut.ac.cy/ pour plus d’informations.

Mediterranean Institute of Gender Studies
Partenaires

Le Mediterranean Institute of Gender Studies (Institut méditerranéen des études de genre, MIGS) est une organisation à but non lucratif basée à Chypre, qui œuvre à l’élimination des discriminations envers les femmes par la recherche, l’analyse, les campagnes et le lobby, en partenariat avec d’autres ONG. Ses activités principales sont transnationales, à la fois dans leur spectre et dans leur impact, et visent à renforcer et amplifier l’implication de la société civile dans le mouvement d’autonomisation des femmes.

Le MIGS se concentre en priorité sur les thématiques suivantes : violences faites aux femmes et aux filles, traite des femmes, place des femmes dans les processus de prise de décision, égalité de genre dans les politiques sociales et économiques, égalité de genre dans l’éducation, femmes et migrations, femmes et médias ainsi que droits des femmes en contexte international. Une grande partie du travail du MIGS consiste à encourager l’égalité de genre dans l’éducation par la promotion et la mise en place d’initiatives au sein des écoles, notamment la formation formelle et informelle des jeunes pour combattre les stéréotypes de genre et améliorer leur connaissance de l’égalité de genre. Le MIGS travaille en coopération avec des organisations et des particuliers d’autres pays de l’espace méditerranéen et de l’Union européenne. Il est également membre fondateur du réseau européen End FGM European Network. Par ailleurs, le MIGS est membre du Lobby européen des femmes, du Réseau euro‑méditerranéen des droits de l’Homme, du European Network of Migrant Women et du réseau Women Against Violence (Wave) in Europe.

Rendez-vous sur http://www.medinstgenderstudies.org/ pour plus d’informations.

AIDOS
Partenaires

Association italienne femmes pour le développement (AIDOS)

AIDOS est une ONG qui vise à développer, promouvoir et protéger les droits, la dignité, le bien-être, la liberté de choix et l’autonomisation des femmes et des filles. Depuis près de 30 ans, AIDOS œuvre à l’abandon des FGM au travers de différents projets et programmes menés dans plusieurs pays africains. Elle apporte un soutien financier, technique et organisationnel aux ONG locales travaillant sur cette problématique. Les programmes d’AIDOS visent à créer un environnement social favorable à la liberté de choix individuel. Ils agissent sur les relations de genre, notamment le déséquilibre des pouvoirs qui a un impact sur les droits sexuels et reproductifs des femmes. En tant que partenaire opérationnel du Fonds des Nations Unies pour la population (UNFPA), AIDOS met en place des projets impliquant des journalistes et communicants africains. L’association se concentre particulièrement sur la radio, comme par exemple dans le projet Abandonner les MGF à travers la bande FM !, mené récemment. En Italie, et plus largement en Europe, AIDOS met en place des activités de plaidoyer et des ateliers de formation aux MGF à destination des professionnel-le-s, notamment celles et ceux amené-e-s à travailler avec des femmes demandeuses d’asile. AIDOS est membre fondateur du réseau End FGM European Network.

Rendez-vous sur http://www.aidos.it/ pour plus d’informations.

AkiDwA
Partenaires

Akina Dada wa Africa (AkiDwA) est le réseau national des femmes migrantes vivant en Irlande. Dirigé par des groupes ethniques minoritaires, ce réseau, qui fait autorité en la matière, est le seul dans le pays et une des rares organisations de ce type en Europe. Fondé en 2001 par Salome Mbugua pour apporter une réponse aux problèmes de discrimination, de racisme et de violence domestique en Irlande, AkiDwa agit dans trois domaines : les violences fondées sur le genre, les discriminations fondées sur le genre et l’emploi. L’ONG a le statut d’association caritative et joue le rôle d’organe de représentation des femmes migrantes, indépendamment de leurs origines ethniques ou de leur nationalité, de leurs traditions, leurs croyances religieuses, leur situation socio-économique et de leur statut juridique. La mission d’AkiDwa en matière de plaidoyer consiste à donner de la voix aux femmes migrantes, à mettre en œuvre une approche genrée dans les politiques et les pratiques.

Rendez-vous sur http://akidwa.ie/ pour plus d’informations.

APF
Partenaires

Association de planification familiale du Portugal

L’APF (Associação para o Planeamento da Família) est une ONG portugaise fondée en 1967. Elle dispose du statut juridique d’IPSS (Institution privée pour la solidarité sociale) et agit dans le domaine de la santé. Basée à Lisbonne et composée de six représentations régionales, l’APF est membre de la Fédération internationale pour la planification familiale (IPPF) et décorée de l’Ordre du mérite public par le Président de la République portugais en 1998. Sa mission est de contribuer à l’émancipation des individus, les aider à faire des choix libres et responsables concernant leur sexualité et leur vie reproductive ainsi que de promouvoir la parentalité positive. L’APF est la plus ancienne et la plus grande ONG à agir dans les domaines de la santé et des droits reproductifs et sexuels au Portugal. Pionnière dans la planification familiale dans les années 1960 et 1970, elle a fait la promotion de l’éducation sexuelle dans les écoles dès les années 1980 et mène des campagnes sur un grand nombre de sujets liés aux droits sexuels et reproductifs. Elle a été la première organisation portugaise à lutter contre les MGF. Elle a réalisé un grand nombre de publications et d’études, et mené de nombreuses campagnes de plaidoyer et de sensibilisation auprès du grand public, d’ateliers de formation et d’activités communautaires, principalement avec les migrants venus de Guinée-Bissau. La création d’un groupe de travail transversal est probablement l’un de ses accomplissements les plus importants. Composé d’organisations gouvernementales et non-gouvernementales, ce groupe de travail produit et coordonne le Programme national contre les MGF. L’APF est membre du réseau européen End FGM European Network et partenaire actif de nombreuses organisations européennes impliquées dans la lutte contre les MGF et les autres pratiques traditionnelles néfastes.

Rendez-vous sur http://www.apf.pt/ pour plus d’informations.

END FGM
Partenaires

End FGM European network (END FGM) est un réseau ombrelle européen constitué de 16 organisations qui contribuent à une action européenne durable pour mettre fin aux MGF. End FGM cherche à construire un monde dans lequel les femmes et les filles sont indépendantes et ne sont soumises à aucune forme de violence fondée sur le genre, notamment les MGF. Un monde dans lequel leur voix est entendue et dans lequel elles sont libres d’exercer leurs droits et de prendre des décisions réfléchies concernant leur vie. Le réseau construit un environnement favorable à une action globale et coordonnée, menée par les décideurs européens pour mettre un terme aux MGF et aux autres formes de violences faites aux femmes et aux filles. Il crée des synergies par la participation active de diverses organisations, des individus et des communautés concernées et offre aux organisations membres un espace de partage d’expériences et de compétences.

Rendez-vous sur http://www.endfgm.eu/ pour plus d’informations.

Excision, parlons-en!
Partenaires

Excision, parlons-en ! est une association française fondée en 2013 visant à intensifier les actions en faveur de l’abandon des MGF. Un des premiers pas importants dans ce sens, a été la plus large sensibilisation du grand public à la thématique. Pour ce faire, Excision, parlons-en ! fédère les acteurs et actrices francophones et appelle à mutualiser les efforts et les ressources afin de prévenir les MGF en France et dans le monde. Elle adopte une approche pluridisciplinaire afin de développer et soutenir un réseau d’associations impliquées dans la lutte contre les MGF, et favorise le partage d’information, de bonnes pratiques et d’expertise. L’association s’organise autour de trois piliers d’action :

EXPERTISE : améliorer les compétences et partager les bonnes pratiques lors de séminaires et de conférences et par la réalisation de publications et d’outils communs.

PLAIDOYER : inciter les institutions et pouvoirs publics français à intégrer les MGF à leur agenda grâce à des réunions régulières, au suivi de la législation et à des tables rondes.

COMMUNICATION : sensibiliser un plus large public à la problématique des MGF et au contexte actuel à l’occasion de séminaires, de conférences et de réunions et par le partage d’information via son site Internet et les réseaux sociaux.

Rendez-vous sur http://www.excisionparlonsen.org/ pour plus d’informations.

FORWARD
Partenaires

FORWARD - Foundation for Women’s Health Research and Development (Fondation pour la recherche et le développement de la santé des femmes)

FORWARD agit en faveur de l’égalité des genres et de la protection des droits des filles et des femmes africaines.

Fondée en 1983, FORWARD est une importante organisation de femmes issues de la diaspora africaine, qui mène des campagnes et des actions de soutien. Grâce à des partenariats au Royaume-Uni, en Europe et en Afrique, elle contribue à transformer la vie de filles et de femmes et à réduire les discriminations qui portent atteinte à leur dignité et à leur bien-être. Elle se concentre en priorité sur les problématiques des MGF, du mariage des enfants et de la fistule obstétricale. Ses principaux objectifs sont de :

  • mettre fin aux violences fondées sur le genre, notamment les mutilations génitales féminines, le mariage des enfants et les violations des droits qui en découlent,
  • augmenter l’accès aux services spécialisés et aux services d’assistance, à l’éducation aux droits et à des moyens de subsistance pour les filles et les femmes vulnérables,
  • améliorer les capacités et la pérennité des partenaires,
  • renforcer les réseaux et l’engagement politique des femmes issues de la diaspora africaine.

Rendez-vous sur http://forwarduk.org.uk/ pour plus d’informations.

GAMS Belgique – België
Partenaires

Le Groupe pour l’abolition des mutilations sexuelles et autres pratiques néfastes contre les femmes et les enfants (GAMS) est une association belge fondée en 1996 par Khadidiatou Diallo, une migrante sénégalaise, et spécialisée dans les MGF. L’objectif du GAMS Belgique est de contribuer à l’abandon des mutilations sexuelles féminines en Belgique et dans le reste du monde, de prévenir les MGF parmi les filles et les femmes à risque vivant en Belgique et de réduire l’impact de cette pratique sur la santé et le bien-être des filles et des femmes ayant subi des MGF. L’association travaille avec différents groupes, notamment des femmes ayant subi des MGF (à qui elle prodigue une aide sociale, médicale et juridique), les filles à risque, les chefs religieux et communautaires, les communautés africaines concernées au sens large, les organisations de parents et d’écoles, l’Agence fédérale pour l’accueil des demandeurs d’asile en Belgique, les centres pour demandeurs et demandeuses d’asile, les travailleurs et travailleuses sociaux-les et autres professionnel-le-s de la justice, de la police et de la santé, les autorités belges ainsi que le grand public. Le GAMS favorise la consultation et l’action interdisciplinaire. L’association est membre fondateur du réseau européen End FGM European Network (END FGM) et membre du Comité inter-africain (CI-AF) ainsi que de plusieurs réseaux belges.

Rendez-vous sur http://gams.be/ pour plus d’informations.

INTACT
Partenaires

INTACT est un centre d’expertise juridique basé en Belgique qui s’est donné pour mission de prévenir les MGF en apportant aux femmes, aux hommes et aux filles des services de conseil et d’assistance juridiques. Son objectif est d’éradiquer la pratique des MGF par le respect des normes juridiques nationales, européenne et internationales, en particulier celles relatives aux droits des femmes et des filles. INTACT mène des actions juridiques pour lutter contre les MGF, notamment un service d’assistance aux particuliers et aux professionnel-le-s dans les procédures juridiques ou judiciaires, un service de conseil juridique et le suivi des demandes d’asile ainsi qu’un soutien aux professionnel-le-s amené-e-s à travailler au contact de femmes et de filles ayant subi des MGF ou à risque. INTACT participe également à la conception d’outils et à l’organisation de formations, symposiums et études. L’association appelle également à une meilleure protection contre les MGF en émettant des recommandations à l’attention des organes nationaux et internationaux (ministères fédéraux, organisations en charge du droit d’asile, Bureau européen d’appui en matière d’asile). Par ailleurs, INTACT prend part à des réseaux nationaux et internationaux, tels que END FGM, qui visent à éradiquer les MGF.

Rendez-vous sur http://www.intact-association.org/ pour plus d’informations.

Medicos Del Mundo
Partenaires

Médecins du monde est une association indépendante qui agit pour promouvoir le droit effectif à la santé pour tous, en particulier pour les personnes en situation de pauvreté, d’iniquité liée au genre et d’exclusion sociale ou qui sont victimes de crises humanitaires. La première mission de Médecins du Monde et des bénévoles et professionnels qui composent l’association est de soigner. C’est pourquoi l’organisation s’engage à venir en aide à toutes les populations vulnérables, exclues ou victimes de catastrophes naturelles, de famines, de maladies, de conflits armés ou de violence politique. Pour Médecins du Monde, le droit des victimes à recevoir une assistance prévaut sur toute autre considération. L’association agit non seulement dans les pays du Sud, mais travaille également avec les groupes exclus des avantages de l’État-providence, en particulier avec les personnes rencontrant des difficultés pour accéder au système public de santé. Son but n’est pas de créer des systèmes d’assistance parallèles mais de faire en sorte que chacun puisse bénéficier de conditions sanitaires adéquates.

Médicos del Mundo intervient dans le domaine de la santé auprès des populations en situation de pauvreté et d’exclusion sociale et auprès des victimes de crises humanitaires. Elle porte assistance à toute personne dont les droits humains sont violés, réalise des actions de sensibilisation orientées vers le changement social et dénonce les causes des injustices. Médecins du Monde est une association dirigée par les adhérents et les adhérentes qui participent bénévolement et s’impliquent aux niveaux politique et économique.

Rendez-vous sur https://www.medicosdelmundo.org/ pour plus d’informations.

TERRE DES FEMMES e.V.
Partenaires

Terre des femmes (TDF) est une organisation allemande non-gouvernementale à but non lucratif pour les droits des femmes. Grâce à des campagnes, un travail de proximité, un service de conseil personnalisé et d’assistance aux projets ainsi qu’à l’adhésion à des réseaux internationaux, TDF apporte une aide aux filles et aux femmes qui subissent des violences. Elle contribue à leur assurer une vie libre, sûre et autodéterminée, ainsi que des droits égaux et inaliénables dans tous les aspects de la vie. L’association agit directement dans plusieurs domaines : les MGF, la violence domestique, les mariages forcés et les crimes « d’honneur », la traite des femmes, la prostitution forcée et les droits sociaux pour les femmes travailleuses.

Depuis ces 20 dernières années, TDF lutte sans relâche contre les MGF et apporte sa contribution au travail de sensibilisation et de promotion d’un changement de comportement à travers le monde.

Rendez-vous sur www.frauenrechte.de pour plus d’informations.

CEPOL
Partenaires associés

CEPOL – Agence de l’Union européenne pour la formation des services répressifs

Le CEPOL est l’agence de l’Union européenne (UE) qui élabore, met en œuvre et organise des formations pour les services de police et d'autres services de maintien de l'ordre. Il promeut la coopération entre les services d’application de la loi européens et internationaux par la formation. Il contribue à renforcer la sécurité en Europe en facilitant la coopération et le partage de connaissances entre les agents de police dans les pays de l’UE et dans certains pays non membres de l'UE sur des questions relevant des priorités européennes en matière de sécurité, et en particulier du cycle politique de l’UE pour lutter contre la grande criminalité et la criminalité organisée. Le CEPOL forme un réseau d'instituts nationaux de formation des agents des services répressifs dans chaque pays de l’UE. Il aide ces organismes à fournir des formations sur le terrain concernant les priorités en matière de sécurité, la coopération entre services répressifs et l’échange d’informations. L’agence collabore également avec des organes de l’UE, des organisations internationales et des pays non membres de l'UE pour garantir qu'une réponse collective puisse être apportée aux menaces les plus graves en matière de sécurité.

Rendez-vous sur https://www.cepol.europa.eu/ pour plus d’informations.

EMA
Partenaires associés

La European Midwives Association (EMA) est une organisation de sages-femmes non gouvernementale à but non lucratif qui représente les organisations et associations de sages-femmes des États membres de l’Union européenne (UE) et de l’espace économique européen ainsi que des pays candidats à l’adhésion à l’UE.

  • Mettre à la disposition des sages-femmes européen-ne-s un espace de rencontre et d’échange sur les thématiques liées à leur métier et sur la santé des femmes.
  • Promouvoir des normes minimales en matière d’éducation et de pratique du métier de sage‑femme au sein de l’UE.
  • Assurer une présence et une contribution lors des prises de décision concernant la politique de santé et la pratique du métier de sage-femme dans l’UE.

Rendez-vous sur http://www.europeanmidwives.com/ pour plus d’informations.

ENoMW
Partenaires associés

Le European Network of Migrant Women (Réseau européen des femmes migrantes, ENoMW) est une plateforme européenne d’ONG, dirigée par des femmes migrantes. Fondée en 2012 et basé à Bruxelles, il œuvre en la faveur des droits, des besoins et des intérêts des femmes migrantes. Sa mission est de renforcer et de protéger les droits fondamentaux des femmes migrantes, issues de cultures et d’origines ethniques différentes et vivant en Europe. Il agit par des actions de plaidoyer coordonnées, l’échange d’informations ainsi que par l’organisation de projets et d’événements à l’échelle nationale et européenne. Le réseau a acquis une grande visibilité au niveau européen grâce à la création de partenariats avec des réseaux européens spécialisés dans la protection des droits humains, l’intégration des migrants, les droits des femmes et la lutte contre le racisme.

Le réseau regroupe un large éventail de membres : des organisations de base spécialisées dans la prestation de services, aux ONG de plaidoyer et de recherche, en passant par les organismes fournissant une aide juridique aux femmes migrantes. Ces membres agissent dans différents domaines, notamment la protection des droits fondamentaux des femmes migrantes, l’intégration économique, la lutte contre la discrimination, l’accès à la justice et la lutte contre les violences faites aux femmes. Le dernier projet du réseau, #WomensVoices, mené en coopération avec le Lobby européen des femmes et la Commission des femmes pour les réfugiés, a permis de réaliser une cartographie des risques pour la protection des femmes réfugiées arrivant en Europe.

Rendez-vous sur http://www.migrantwomennetwork.org/ pour plus d’informations.

UNHCR
Partenaires associés

La mission première du Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) est de protéger les droits fondamentaux et le bien-être des personnes déracinées. En coopération avec ses partenaires et avec les communautés, le HCR s’efforce de veiller à ce que tout individu puisse exercer son droit de demander l’asile et trouver un refuge sûr dans un autre pays. Il recherche également des solutions durables à leur situation.

Depuis plus d'un demi-siècle, le HCR aide des millions de personnes à recommencer leur vie, y compris les réfugiés, les rapatriés, les apatrides, les déplacés internes et les demandeurs d’asile. Son aide en matière de protection, d'abris, de santé et d'éducation joue un rôle majeur pour guérir les plaies du passé et pour construire un avenir meilleur.

Rendez-vous sur www.unhcr.org/ pour plus d’informations.